Il n'est pas inéluctable d'utiliser, dans les écoles d'architecture et pour l'apprentissage de la conception, les outils logiciels qu'exploitent les architectes en phase de production. On exposera en quoi ces systmes lourds et efficaces dans la fabrication des pices écrites et graphiques en fin de projet, se révlent inadaptés en phase d'apprentissage et de pré-conception. L'alternative ici proposée consiste  considérer un étudiant comme un acteur qui décide, dans un environnement multiple et changeant de modules logiciels, d'appeler tel ou tel élément propre  stimuler son imagination ou aider sa réflexion, dans la phase oi¹ il se trouve, dans le mode de représentation qu'il choisit. Cet environnement est considéré comme un dispositif. Quelques exemples existants de ces modules logiciels sont brivement présentés, comme incitation  continuer d'explorer cette voie. La conclusion expose la difficulté de l'entreprise, mais insiste sur les enjeux qui y sont attachés.